Quartier de la Paix

Non loin de la rue de la Paix, à Lausanne, il y a celle du Lion-d’Or. Au milieu de la nuit, elles paraissent plus vastes. Plus larges. L’espace nu y est accueillant, les pavés chaleureux.

Lorsque mes pas m’y mènent au hasard de mes nuits, nos ombres ressurgissent, furtives silhouettes silencieuses s’évaporant sans un bruit à mon approche. La large vitrine de Maxi Bazar brille de tous ses feux dans la nuit, écran improbable de nos ombres chinoises entremêlées. Le bitume semble respirer ces souvenirs.

Combien d’images une ville engloutit à chaque instant… ?
Combien de mémoires enfouies sous ces pavés ?

Nos silhouettes solitaires ne sont pas seules. Les rues de nos villes ne sont que des réservoirs à fantômes.

Sur la porte vitrée de l’hôtel de la Paix, la marque de ton front demeure, alignée entre ses quatre étoiles, transformant éternellement le lieu en Palace. Qu’il est paradoxal, ce mal-nommé quartier de la Paix…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :